Youn sun nah

C’est par une après-midi pluvieuse que j’ai découvert une superbe chanteuse de jazz, Youn Sun Nah. A vrai dire, j’avais lu une interview de la chanteuse lyrique Nathalie Dessay qui mentionnait sa collègue, qu’elle avait elle-même découvert grâce à son mari, lui aussi chanteur lyrique, Laurent Naouri.

J’en reviens à ma pluie. C’est dimanche, je décide d’aller au parc floral pour le festival de jazz, munie de mon parapluie rouge à moitié déchiré, bien décidée à écouter cette voix dont tout le monde parle. L’esplanade étant comble, je reste debout, immobile (pour ne pas dire figée entre deux badauds qui tentent (mine de rien) de rogner un bout de mon maigre territoire (de quelques centimètres carrés) à coup de pressions subtiles de sacs à main. Nous attendons l’arrivée de la chanteuse tandis que la pluie se met doucement à crachoter ses gouttes.

J’ai été séduite d’emblée, surprise par le contraste entre une extrême timidité scenique et une décontraction vocale incontestable. Un très beau timbre enveloppant, une douceur peu commune, quelque chose de simple et réconfortant.

La pluie se met à tomber franchement, je vais m’asseoir un peu plus loin sur un banc pour défiger mes jambes et ouvrir pleinement mon parapluie. Je reste là à écouter. J’oublie le mauvais temps. Et pourtant l’orage se déchaîne.

« Uncertain weather »

La diva est coréenne, née de parents musiciens. Elle s’installe en France en 1995 pour y étudier le jazz et ne tarde pas à connaître le succès une fois lancée. Son album « Voyage », sorti en 2009, a été largement plebiscité.

My favorite things

La prochaine fois, j’irai écouter Youn Sun Nah dans une salle fermée, à l’abri du vent et de la pluie, convaincue que la chaleur de son timbre s’accorde bien mieux à l’intimité des petites salles.

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>