Vos enfants aiment (peut-être) l’opéra

Chaque semaine, au volant de ma clio de 1993 (qui démarre avec un starter un peu capricieux, ou alors c’est moi qui suis nulle pour démarrer ma voiture, ce qui est fort possible), je me rends à Montreuil pour donner des cours de piano et d’éveil musical à un groupe d’enfants absolument charmants et, ce qui ne gâche rien, TRES drôles.

Enfants Montreuil

Dans cette ancienne usine complètement retapée, des dizaines de familles vivent là et partagent un jardin commun, autant dire, la maison du bonheur (un peu comme les utopies de Thomas More ou d’une certaine pièce de Marivaux dont j’ai oublié le titre, dans cette « transparence du coeur » si chère à Rousseau => que je déteste, même s’il écrit très bien, mais bon, ce n’est pas le sujet).

C’est donc là que j’ai compris à quel point les enfants pouvaient être sensibles à l’opéra, même si j’ai toujours su qu’un enfant était en général très exigeant en matière musicale (pourquoi le sont-ils moins en grandissant? Aucune idée, demandez au fans de M Pokora ou d’Amel Bent dont je précise, une nouvelle fois, qu’elle a l’air très sympa nonobstant la qualité de sa musique. Cf article « Pourquoi faire du piano en 2013 ?»).

N’hésitez donc pas, faites-leur goûter la crème des voix du monde entier, écoutez du Mozart, du Verdi, du Puccini, ils en redemanderont peut-être (et vous aussi). PS : je ferai un article sur les contes musicaux (orchestraux) que vous pouvez faire découvrir à vos enfants.

J’ai pu vérifier cet intérêt majeur lorsque j’animais également un cours d’éveil musical dans une école de musique. Des enfants de 3, 4, 5 ou 6 ans sont immédiatement intrigués par le chant lyrique, la puissance vocale des grands interprètes, mais surtout, ils aiment qu’on leur raconte des histoires. Quoi de mieux que l’opéra pour leur parler des sentiments humains en musique?

Sur youtube, on trouve des milliers de videos de mises en scènes, ce qui ne manque jamais de les interpeller, tant au niveau des décors, des costumes, que du jeu de chanteurs. Vous avez là une matière inépuisable pour les ouvrir non seulement à la grande musique, mais aussi aux différentes facettes des arts du spectacle.

Mes petits bouts de chous étaient capables de comprendre des histoires compliquées, si tant est qu’on leur explique avec des mots simples les enjeux soulevés par de telles histoires. Je crois aussi qu’il ne faut pas avoir peur d’évoquer avec eux les « vrais » sujets qui hantent les opéras, l’amour en premier lieu, la mort aussi. Pour être une férue de psychanalyse, j’ai pu sentir avec ces enfants que c’était bien plus l’évitement de tels sujets qui pouvait être problématique.

J’en profite pour vous donner quelques pistes, si vous souhaitez découvrir et faire découvrir de grands opéras à vos enfants.

De très belles collections ont été développées, chez Gallimard jeunesse notamment, ou Actes Sud junior (entre autres).

Ces ouvrages illustrés sont souvent un régal, les enfants sont happés par les belles illustrations et les extraits musicaux gravés sur CD.

Cendrillon livre enfants

Didon enee livre enfants

Si vous pouvez les emmener à des concerts, c’est encore mieux. A noter les concerts du dimanche matin au Théâtre des Champs-Elysées, dont la programmation est spécialement conçue pour les très jeunes publics. Des élèves y sont allés et ont adoré :

http://www.theatrechampselysees.fr/variete-et-jeune-public

Enfin, vous pouvez guetter les contes musicaux qui jouent dans les théâtres parisiens. J’avais vu « l’Histoire du soldat rose », retransmis à la télévision, écrit par Louis Chedid et Pierre-Dominique Burgaud. Un très joli conte, très « chanson française », dont le succès depuis 2006 n’a pas été démenti (Il joue encore en 2013).

Extrait du soldat rose, solo de M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>