Apprendre le piano au conservatoire : avantages et inconvénients

 

La question que tous les parents dont les enfants font de la musique se posent à la fin de l’année scolaire (les adultes ne se la posent pas car le conservatoire les éjecte d’emblée, avec ses sacro-saintes limites d’âge) est : vais-je inscrire mon enfant au conservatoire (municipal ou régional)?

 

J’ai moi-même été au conservatoire et ce fut une bonne expérience, je n’ai donc a priori rien à reprocher à cette institution…si ce n’est :

 

  1. son manque de souplesse : d’abord du solfège, ensuite l’instrument, de quoi décourager de nombreux élèves.
  2. Ses limites d’âge (limites d’âges minimum et maximum en fonction des disciplines).
  3. Ses places TRES limitées (et du coup, son processus sélectif).
  4. Ses examens à répétition : stimulant pour certains, angoissants pour d’autres. A vous de voir si ce type de pression est nécessaire à votre enfant pour l’apprentissage d’un instrument.
  5. Les professeurs parfois aigris : car il y en a beaucoup, si j’en crois les témoignages de mes élèves qui ont fui le conservatoire (ceux du 94 notamment). C’est comme partout, on peut très bien ou très mal tomber. Ceci dit, le statut de salarié en CDI, surtout dans ce genre d’institutions, ne pousse pas forcément au renouvellement et à la remise en question des professeurs, que ce soit dans l’enseignement prodigué ou dans l’attitude à l’égard des élèves.
  6. Sa fermeture pendant les vacances scolaires : sachant qu’il y en a beaucoup dans l’année (surtout, la coupure estivale), pas idéal pour les enfants qui ne partent pas toujours en vacances et qui auraient aimé jouer pendant les vacances.
  7. Son manque de flexibilité : dans le choix des horaires, des professeurs parfois, si votre enfant est malade pile le jour de l’examen ou pour des cours…etc. Evidemment, aucun prof n’aime quand un élève annule, mais parfois, on ne peut pas faire autrement.

 

Heureusement, il y a de nombreux points positifs :

 

  1. Le prix : vous payerez à l’année, en fonction de votre fiche d’imposition. Cela revient évidemment beaucoup moins cher que des cours particuliers.
  2. L’aspect collectif : c’est à mon sens le principal atout => possibilité de jouer ensemble (duos, trios, orchestre), ce qui développera à la fois les qualités musicales de votre enfant et sa sociabilité.
  3. Les auditions qui permettent de jouer devant un public, organisées plus régulièrement que chez un professeur particulier (enfin, normalement).
  4. Les cours de formation musicale : c’est souvent la hantise des élèves, mais on a justement le temps d’améliorer son écoute, de chanter, de faire des dictées, de l’analyse harmonique, de la théorie…en plus du cours d’instrument. Une formation plus complète pour les aspects théoriques.
  5. Les concerts organisés par le conservatoire: des moments de partage et de découvertes.
  6. Un lieu où rencontrer d’autres instrumentistes, dans des disciplines différentes, ce qui enrichit forcément la pratique et élargit les horizons musicaux.

 

 

Pour les enfants qui le souhaitent réellement et qui sont prêts à travailler dans un cadre institutionnel, avec des échéances programmées, j’aurais tendance à conseiller le conservatoire, si vous sentez que le professeur en vaut la peine.

 

A vous de juger également si la personnalité de votre enfant s’accorde avec ce type d’institutions. Il serait dommage de gâcher un désir artistique, en se trompant simplement de personne ou d’endroit.

 

Pour les adultes, vous n’êtes pas vraiment les bienvenus…que voulez-vous, les conservatoires sont censés former de futurs musiciens professionnels et les préjugés font qu’on ne croit pas vraiment aux possibilités des adultes.

 

Certains se démarquent, heureusement, (cf article « l’adulte prodige » où il est fait mention de l’école fondée par Michel Sogny en Suisse), mais cette ouverture d’esprit, au plan institutionnel, reste rare.

 

A vous de trouver le professeur qui y croira avec vous, si tel est votre souhait.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>