Martha Argerich, l’enfant et les sortilèges

Martha argerich Bellamy

Peut-être n’avez-vous jamais entendu parler de la célèbre pianiste argentine?

Et pourtant, ses dons précoces, son tempérament incandescent, sa victoire au très difficile concours Chopin de Varsovie en 1965 (Martha n’a que 24 ans) la propulsent aux sommets d’une carrière « toute tracée ».

C’est d’ailleurs le mérite de cette biographie -très bien écrite- que de s’aventurer hors des sentiers battus…en voulant comprendre pourquoi la pianiste a toujours oscillé entre l’envie de jouer et la volonté d’abandonner son métier de concertiste.

Comme le dit l’un de ses agents qui l’a bien connue:  « Martha a tout fait pour détruire sa carrière mais elle n’a jamais réussi. »

Aujourd’hui, Martha rejoue de temps en temps, anime des masters-classes et cultive ses amitiés avec les plus grands musiciens de son temps (entre amis et maris, citons le chef d’orchestre Charles Dutoit, les pianistes Nelson Freire, Stephen Kovacevich et Michel Beroff)

J’ai vraiment été séduite par ce livre et la personnalité à la fois pudique et exaltée de la belle Argentine. Vous pouvez lire et écouter les yeux fermés!

Quelques vidéos:

Martha Argerich joue Ondine de Ravel

Entre Martha et Ravel, une grande histoire d’amour… Le titre de la biographie renvoie d’ailleurs à la « fantaisie lyrique » du compositeur:  « l’enfant et les sortilèges ».

A voir également, ce beau documentaire qui retrace les étapes essentielles de la carrière de Martha, en compagnie de son ex-mari Charles Dutoit.

 Martha Argerich, la musique partagée, documentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>